Crêpes, chandelles… Que fête-on précisément à la Chandeleur ?


2 février 2024

| Actualités du diocèse |

Le 2 février marque la fête de la vie consacrée mais aussi la traditionnelle fête de la Chandeleur. Explications.

Du mot latin candelorum qui signifie chandelle, la Chandeleur est une fête populaire chrétienne. Elle commémore la Présentation de Jésus au Temple et la purification de Marie. La tradition juive voulait que le premier garçon né dans une famille soit présenté au Temple de Jérusalem, quarante jours après sa naissance et consacré à Dieu (Lc 2). Dans l’Évangile, le vieillard Siméon prend l’Enfant dans ses bras et l’annonce comme « Lumière pour éclairer les nations » (Lc 2). De cette annonce est née la traditionnelle utilisation de la lumière des cierges pour cette fête.

La Chandeleur et la tradition des crêpes

En 472, face à l’afflux de pèlerins à Rome lors de la première fête de la Chandeleur, on dut organiser une grande distribution de galettes de froment. Depuis cette coutume a perduré avec des variantes : beignets, crêpes à la bière dans le Nord, crêpes au sarrasin ou crêpes de blé noir en Bretagne etc.

Mais d’autres traditions populaires expliquent la confection des crêpes à la Chandeleur. “Si les paysans omettaient de préparer des crêpes, le blé serait mauvais l’année suivante. Pour s’assurer des bonnes récoltes (…), les paysans faisaient sauter la première crêpe de la main droite en tenant un Louis d’or dans la main gauche, en veillant à ce que la crêpe retombe dans la poêle. La première crêpe était déposée en haut d’une armoire jusqu’aux récoltes.” (La Croix, 29/01/2022)

La présentation de Jésus au temple – CM Baker