400 ans de présence à Angers pour les Bénédictines du Calvaire


Le dimanche 13 octobre dernier, les Bénédictines de Notre-Dame du Calvaire ont fêté les 400 ans de la fondation de leur monastère à Angers. Cet anniversaire est l’occasion de faire mémoire du contexte, de l’enjeu de cette fondation, mais aussi de présenter ce qui aujourd’hui se dessine autour d’un projet d’écologie intégrale, tel que le Pape François y invite dans son encyclique Laudato Si.

Le monastère de la Présentation, fondé en 1619, est situé au cœur du quartier historique de La Doutre. "Cet anniversaire est l’occasion de rendre grâce pour tout ce qui a été vécu ici à Angers et de confier au Seigneur ce qui se cherche autour du monastère pour les années à venir", précise Soeur Marie (prieure présidente de la congrégation des Bénédictines de Notre-Dame du Calvaire). " Nous vivrons cet anniversaire en présence de soeurs des autres monastères" (Prailles, Bouzy-la-Forêt et Jérusalem).

"Nous avons choisi le mot "Renovamini" pour expliquer comment nous vivons cet anniversaire". Ce mot nous renvoie à lettre de Saint-Paul aux Ephésiens : laissez-vous renouveler par l’action de l’Esprit, afin de revêtir l’homme nouveau selon Dieu dans la justice et la sainteté. Nous vivons cet appel à la conversion comme l’occasion de faire connaître ce qui fonde notre congrégation, mais aussi de partager ce que nous cherchons à construire pour demain".


Réflexions autour du monastère d’Angers

Depuis 2003, le conseil de la congrégation des Bénédictines du Calvaire accompagne la petite communauté de sœurs qui est présente dans ce monastère. Ces soeurs âgés désirent rester jusqu’au bout dans ses murs, et réfléchissent à la façon d’habiter le lieu et son héritage.
Une réflexion a été mise en route concernant le patrimoine. Les bâtiments sont importants, et permettent aujourd’hui d’accueillir plusieurs entités différentes.

Les jeunes colocataires de l’Escale Saint-Benoit

Des soeurs entourées : Carmes, Lazare, colocation...

La présence des Grands Carmes

La communauté poursuit sa vie régulière avec beaucoup de fidélité et une réelle autonomie, en lien avec les Grands Carmes présents sur le site de la rue Vauvert.
En 2006, un couvent de Grands Carmes (réforme de Touraine) s’est en effet installé au second étage du monastère. Ils assurent la célébration eucharistique et veille fraternellement sur la communauté.

Accueil de l’association Lazare

Dans une partie du bâtiment qui fut à l’origine un pensionnat, l’association Lazare a été accueillie en 2015. Cette association permet à des personnes en situation de précarité de vivre en colocation avec de jeunes actifs (étudiants ou jeunes pro).

L’Escale Saint Benoît, une jeune pousse dans un patrimoine ancien

La colocation « Escale Saint Benoît » a vu le jour en 2016. Le projet est porté par la Congrégation. Il propose à des jeunes femmes un espace pour fonder leur vie sur le Christ avec les valeurs de sagesse humaine et spirituelle de la Règle de Saint Benoît.

Le monastère de la Présentation est à la fois "un lieu porteur d’histoire", mais aussi un enclos spirituel de verdure, lieu source de paix et de prière au cœur de la ville", souligne soeur Marie. "La congrégation cherche une vision, un projet spirituel pour ce lieu. Nous souhaitons continuer de faire vivre la règle bénédictine ici à Angers, même si ce n’est pas directement une communauté religieuse qui la fera vivre au quotidien dans les années qui viennent. Rien n’est arrêté pour le moment. L’appel du pape François pour une écologie humaine intégrale est sans doute une opportunité pour l’avenir du monastère, à travers un projet d’ensemble qui porte le souci du corps, de l’âme et de l’esprit."


La réflexion que la congrégation a déjà commencé depuis quelques années avec l’aide d’amis, de proches, d’habitants du quartier ou de la ville, de personnes sensibles à cet enclos bénédictin.
Devant le ‘potentiel’ de ce lieu qui a gardé toute sa cohérence, avec la partie monastique, l’église et ses abords, les jardins arborés, le potager, le four à pain, appuyée sur la spiritualité bénédictine et sur la spiritualité carmélitaine, une vision se développe peu à peu, celle d’un poumon vert au cœur de la ville d’Angers : un lieu où se puisse se vivre, en simplicité et fraternité, la démarche de conversion écologique intégrale pour le monde urbain du XXIème siècle.

Un lieu où se développe aussi un art de vivre en harmonie respectueuse avec la création, où un accueil et des formations soient offertes centré sur l’ anthropologie et l’écologie chrétienne, la spiritualité mais aussi la découverte du travail de la terre, des journées chantier, cuisine, etc. Le souci des personnes en fragilité, comme celles accueillies par l’Association Lazare, étant au cœur de ce projet.

Avec les Carmes, et tous ceux qui voudront s’y associer, la congrégation des Bénédictines de Notre-Dame du Calvaire propose une année expérimentale de discernement pour affiner cette vision, dessiner le projet, fédérer des compétences… A suivre !


Informations pratiques :
Monastère d’Angers : 8 rue Vauvert
02 41 87 76 28

Plus D’informations