A Angers, une faculté de théologie pour grandir dans la foi


Etudier la théologie ? L’idée peut paraître étrange, mais c’est une vraie chance pour ceux qui ont eu l’audace de se lancer ! Le diocèse d’Angers leur offre la possibilité de tenter l’aventure, puisqu’il accueille sur son territoire une faculté de théologie et de sciences religieuses. Rencontre avec quelques uns de ses acteurs qui veulent partager leur passion pour des disciplines qui font grandir et donnent du sens à la vie...

La faculté de théologie et de sciences religieuses de l’Université Catholique de l’Ouest (UCO) est l’une des 14 facultés ecclésiastiques françaises. Elle est présente sur deux campus, Angers et Vannes.

Pour le P. Pierre Januard, enseignant et responsable de formations, "Il n’y a pas d’âge pour étudier la théologie et les sciences religieuses ! Notre particularité à Angers est aussi d’accueillir de jeunes adultes sortant du lycée pour qui la théologie n’est pas un choix par défaut."

La théologie, ce n’est pas pour une élite !

Le P. Pierre Januard et M. Pascal Mueller-Jourdan en studio à RCF Anjou

"Jeune ou moins jeune, quand on choisit d’étudier à la faculté de théologie, ce n’est pas forcément pour préparer un parcours vers une vocation de prêtre ou de religieux(se)", précise Pascal Mueller-Jourdan, coordinateur de la faculté. C’est faire le choix d’approfondir sa foi, de chercher des réponses à des questions essentielles."

Pour cela, les étudiants peuvent s’appuyer sur un large éventail de disciplines, de la philosophie à l’étude des textes bibliques, en passant par l’histoire ou les langues anciennes. Mais quelle que soit la matière, l’exigence est identique depuis plus d’un siècle : une démarche scientifique au croisement de la raison et de la foi, "deux ailes qui permettent à l’esprit humain de s’élever vers la contemplation de la vérité". (Fides et Ratio, encyclique du Pape saint Jean Paul II, 1998). Une démarche qui permet en outre à la faculté d’éclairer les grandes préoccupations existentielles du monde contemporain, à la lumière de l’expérience pluriséculaire de l’Eglise.

Des parcours de formations variés

Plusieurs parcours sont proposés aux étudiants : certaines formations demandent un engagement conséquent sur l’année, d’autres, à la carte sont plus faciles à intégrer pour un public d’actifs.

Programme des cours 2019-2020

Des diplômes reconnus

La faculté de théologie délivre des diplômes canoniques, conférés au nom du Saint-Siège, c’est à dire reconnus par l’Eglise catholique. Mais elle propose aussi des diplômes universitaires, reconnus par l’Etat, qui permettent d’acquérir un niveau d’études Bac+3 ou Bac+5 dans le domaine des sciences humaines et sociales.

Pour le coordinateur de la faculté, Pascal Mueller-Jourdan, "cette reconnaissance par l’Etat des trois années d’études en licence de théologie est une chance pour les jeunes qui nous rejoignent." Cela ouvre de nombreuses portes par la suite : certains étudiants choisissent de poursuivre une formation dans ce domaine des sciences religieuses, d’autres font le choix de masters en droit, sciences de l’éducation ou encore les métiers de la médiation, de l’enseignement, etc.

"On choisit la théologie par passion, mais cette reconnaissance universitaire montre que ce choix est aussi le choix du bon sens, une façon de préparer son avenir", ajoute le P. Pierre Januard.


Se former tout au long de la vie

Prendre du temps pour se former en théologie, c’est possible même quand on n’est plus un jeune étudiant ! Les orientations missionnaires du diocèse d’Angers y engagent d’ailleurs tous les baptisés, en appelant à suivre une catéchèse tout au long de la vie.

La faculté de théologie à Angers permet ainsi de préparer des diplômes ou certificats spécifiques compatibles avec une vie professionnelle... ou même à l’heure de la retraite !

Découvrir les formations continues proposées

Certains diplômes permettent de croiser différentes disciplines constitutives de la théologie comme :

D’autres certificats sont plutôt pensés avec une entrée thématique :

D’autres diplômes permettent à des personnes d’être présence d’Eglise dans le monde de la santé ou auprès des plus jeunes :

  • le DU aumônier d’hôpital s’adresse aux personnes envoyées en mission dans les aumôneries hospitalières. Ce titre a été récemment inscrit au registre national des certifications professionnelles.
  • le DU animation pastorale scolaire s’adresse à des personnes ayant des fonction d’animation pastorale dans l’enseignement catholique. Il est conçu autour de trois axes : institution, éducatif, théologique et pastoral.

Certaines de ses formations peuvent se vivre à la carte pour mieux s’adapter aux contraintes de chacun. Il est aussi possible de participer à des cours en auditeur libre.


Etudier pour se former et grandir

Pour Clara Durand, étudiante en licence universitaire de théologie, "les petits effectifs sont une chance pour notre formation. Nous travaillons souvent ensemble dans une ambiance familiale, mais studieuse bien sûr ! Mes études sont aujourd’hui une formidable occasion d’approfondir ma foi, de trouver aussi des réponses à des questions personnelles."

Anna Glaisner pose elle aussi un regard positif sur ces études en licence de théologie : "mon travail d’étudiante me permet de me former, mais aussi de me forger une personnalité. Je vois ce temps à la faculté comme un trésor. Un enseignant nous a même dit une fois : « prier avec vos cours ! » L’Eucharistie est d’ailleurs souvent pour moi l’occasion de « travaux pratiques »" !

Enseignants, étudiants : des richesses à accueillir

P. Augustin Pic, op, pendant un cours

Parmi les "plus" de la faculté, les étudiants soulignent aussi leur grande proximité avec les enseignants. "La grande partie des chargés de cours sont présents régulièrement auprès des étudiants, ce qui donne une vraie cohérence à nos projets de formation", précise Pascal Mueller-Jourdan. "La mixité des publics (âges, professions, origines) accueillis dans notre faculté est source d’enrichissement pour tous", rajoute le coordinateur de la faculté de théologie.

Ce que confirme le P. Pierre Januard : "En tant qu’enseignant, je me rends compte que ces échanges avec les étudiants sont une richesse. Ils nous nourrissent aussi - que nous soyons prêtres, religieux, laïcs - par ce qu’ils nous renvoient de leurs vies et de leurs questionnements".

Oser pousser la porte !

Les prochaines portes ouvertes se dérouleront le 14 décembre 2019. "Il est légitime d’hésiter avant de contacter une faculté de théologie. Mais, je vous invite à oser, pour participer à un cours par exemple !", propose Pascal Mueller-Jourdan.

Contact :
Pascal Mueller-Jourdan
Courriel
Propositions de formations (site Web de l’Université Catholique d l’Ouest).