À l’écoute des questions d’ados, l’association EVAS recrute

« Comment savoir si on est amoureux ? » « La puberté, qu’est-ce que ça change vraiment ? » Face à ces questions d’adolescents, l’association EVAS (éducation à la vie affective et sexuelle) propose d’y répondre en intervenant dans les collèges et lycées privés du Maine-et-Loire. En cette rentrée, l’équipe recherche des bénévoles.

« Que change vraiment la puberté ? » « Est-ce-que l’amour c’est comme dans les films pornographiques ? ». Les collégiens et les lycéens se trouvent parfois bien démunis face à toutes ces interrogations. Comment y répondre ? Comment leur redonner confiance ? C’est ce que propose l’association EVAS (Éducation à la vie affective et sexuelle).
Fondée en 1996 par trois conseillères conjugales, elle regroupe aujourd’hui une trentaine de bénévoles. Son but : proposer aux collèges et lycées privés du Maine-et-Loire de mettre en place, en demi-classe et avec deux intervenants, des temps de parole et d’écoute sur la vie affective, relationnelle et sexuelle. Aujourd’hui, près de 5000 élèves ont bénéficié de l’association qui est en lien avec le diocèse d’Angers et avec l’enseignement catholique du Maine-et-Loire.

Puberté, estime de soi, relations (familiales, amicales, amoureuses, sexuelles), addictions, réseaux sociaux. Lors de ces séances, toutes les questions sont bienvenues !

Photo d’illustration (crédit - Fotolia)

Les interventions adaptées aux questions des jeunes

« Nous intervenons à partir des questions des jeunes, en nous adaptant à leurs interrogations et aux besoins que nous identifions au sein du groupe » peut-on lire sur le site internet et l’association.
Concrètement, quelques semaines avant nos interventions, les enseignants présentent la séance aux élèves. Chaque jeune rédige seul, en classe, ses questions sur l’amour, l’affectivité et la sexualité, de manière anonyme, puis les questions sont transmises à l’association.

Une intervention se déroule sur deux heures. Elle se fait par demi-classe. Au collège (4ème ou 3ème), les bénévoles rencontrent les garçons et les filles séparément. Au lycée, les groupes sont mixtes. Deux intervenants sont présents auprès de chaque groupe.

Témoignages de jeunes

"Je me sens mieux, plus mûr, grandi" (garçon, 4ème).
"Je me sens libérée d’avoir pu parler de certaines choses que je n’aurais pas osé aborder avec d’autres personnes. Toute la séance est gravée dans un coin de ma tête" (fille, 3ème).
"Je me sens mieux, moins affolé. Je retiens tout, de prendre soin de soi et de l’autre. C’était super !!!" (garçon, 3ème).
"Cela permet de trouver des réponses à nos questions, mieux vivre des moments appréhendés" (fille, 1ère).
"On a moins de peurs et d’idées reçues" (garçon, 1ère)

EVAS recrute !

EVAS recrute une dizaine de bénévoles pour continuer à répondre aux demandes toujours importantes des établissements scolaires.

Il faut :

  • Être disponible un mardi par mois sur temps scolaire pour se former régulièrement
  • Pouvoir assurer un minimum de 15 interventions/an

C’est un bénévolat exigeant, qui demande du temps et de l’investissement mais il est aussi très riche. « Il est gratifiant de se sentir utile auprès des jeunes, qu’ils s’enrichissent au contact des adolescents et en travaillant tous les thèmes » disent les bénévoles. Les formations apportées par EVAS enrichissent aussi sur un plan personnel.

Formation, analyses de pratiques : la vie d’équipe EVAS

De septembre à juin, huit journées réunissent les bénévoles EVAS pour une formation continue, une analyse de leur pratique, des échanges.
Ces rencontres sont le gage d’une vraie cohésion d’équipe et d’une parole commune. Ils sont d’autant plus importants que nous intervenons en binôme. Il est donc nécessaire de travailler ensemble la pédagogie, de mettre à jour nos connaissances et pratiques.

Pour en savoir plus (prérequis, formation)

Contact : Véronique Tandeau, coordinatrice - 07 81 90 30 93