Assises nationales des EDC : Témoigner de la foi en entreprise

« Osez pour une foi(s) ». C’était le thème des assises nationales du mouvement des Entrepreneurs et dirigeants chrétiens, qui se sont tenues à Strasbourg du vendredi 16 au dimanche 18 mars. Les participants ont réfléchi à cette audace de croire qui les anime et aux moyens mis en œuvre pour l’annoncer en entreprise.

Plus de 2000 participants se sont rassemblés au Palais des Congrès de Strasbourg dans une ambiance à la fois studieuse, festive et surtout fraternelle. Venus de toute la France, le plus souvent en couple, ils ont pris un temps de pause dans leur vie d’entrepreneur souvent très bousculée. « S’absenter, même deux jours seulement, c’est compliqué lorsqu’on a une entreprise à faire tourner », souligne Hervé de Boisanger, dirigeant de Brut de Bois, une entreprise de menuiserie installée à La Jubeaudière, au nord de Cholet, qui emploie 20 salariés.

Oser témoigner de l’Évangile

Mais une fois sur place, les préoccupations ont laissé la place à l’Esprit saint. A partir du fil rouge « Osez… », chacun s’est laissé interpeller sur sa manière de croire, de vivre et d’annoncer l’Évangile dans son quotidien d’entrepreneur et de dirigeant. Une interpellation qui rejoint un questionnement soulevé par la plupart des participants présents : comment dire sa foi et comment ajuster sa vie intérieure à un témoignage authentique.


Au verbe d’oser, beaucoup ont associé le terme « risque », souvent lié à la crainte de faire du prosélytisme. Mais Clara Gaymard, l’une des intervenantes de ces journées, a préféré parler de la « chance qui s’offrait de pouvoir témoigner de sa foi, du Christ ressuscité ».

Agir selon sa foi

Pendant les tables rondes, de nombreuses pistes concrètes ont été évoquées, montrant ainsi que dire sa foi est à la portée de tous et que cela porte du fruit même dans l’entreprise : décorer son bureau avec un panneau « Merci », aménager des horaires pour que les salariés musulmans puissent se rendre à la prière…
Venu avec ses doutes et ses questions, Hervé de Boisanger a trouvé des réponses et des pistes d’action. « A travers les témoignages, j’ai compris que lorsqu’on a la conviction de faire quelque chose de juste, il faut oser agir, oser aller au-delà du regard de l’autre, en conservant bien sûr de la bienveillance dans la démarche. » Autre clé qu’il retient : « Prendre de la hauteur par rapport à un problème, en étant plus serein, et moins dans la tension. Le défi face aux difficultés du quotidien est de maintenir un esprit positif, de sérénité et de joie. »

Et pour conserver cet élan, Hervé compte sur la prière, dont il a beaucoup été question au cours de ces assises. L’Esprit saint est là, qui porte chacun dans sa mission de témoignage et d’annonce de la Parole.

Plus D’informations
Contact : Régis Lefebvre
Téléphone : 0241423989