Aumôniers de prison : garder le contact, changer de posture

Témoignage d’Albert Daburon, aumônier responsable


Depuis le 15 mars dernier les aumôniers n’ont plus accès à la maison d’arrêt d’Angers. Pourtant, l’équipe d’aumônerie déploie des trésors d’imagination pour garder le contact. Echange avec Albert Daburon, diacre et responsable de l’aumônerie de la maison d’arrêt d’Angers…

« La situation est difficile pour les prisonniers qui vivent ce confinement pendant leur détention, le plus souvent à deux dans une cellule de 8m2. Les rencontre avec les proches ne sont plus possibles, car les parloirs sont supprimés. Dans ces conditions, difficile de trouver de l’oxygène pour ces prévenus.

Des lettres pour garder le lien

Entre aumôniers de la prison, nous gardons le contact entre nous. Mais, c’est frustrant de ne plus pouvoir se rendre sur place pour prier avec les détenus ou pour vivre la messe du dimanche à 8h où une douzaine de personnes vient habituellement.

L’équipe d’aumônerie rédige une lettre hebdomadaire que l’administration pénitentiaire transmet aux détenus qui le souhaitent. Elle est intitulée avec humour : « Tous confinés ! »

Je garde le lien aussi par courrier en écrivant aux prisonniers directement. Même si nous n’avons que peu de retours sur ce qui est vécu pour le moment, nous savons que certaines personnes continuent de prier avec la Bible ou avec des livrets comme « Prions en Eglise » qui sont disponibles sur place.

« Le Téléphone du dimanche » et la radio

Une partie de l’équipe d’aumôneries est aussi mobilisée pour animer « Le téléphone du dimanche ». Cette émission de RCF Anjou, diffusée le dimanche en fin de matinée, permet aux proches d’appeler les détenus et de transmettre des messages à l’antenne. Beaucoup de famille appellent et je sais que la radio a un rôle important pour écouter les offices.
Mise en place d’un numéro vert national.


Des aumôniers angevins vont répondre à tous les détenus de toute la France dans le cadre d’un numéro vert qui a été lancé le lundi 27 avril au niveau national par les aumôneries catholiques.

Ouvert à tous les détenus et gratuit, ce numéro de téléphone permettra de joindre un aumônier expérimenté pour échanger avec lui. Le numéro est le 08 00 72 51 30 (7j/7 de 10h à 18h). Ce numéro ne s’adresse pas aux familles.

Avec des aumôniers de toute la France, les aumôniers angevins vont répondre à tous les détenus de toute la France lors de permanences dans les jours et semaines qui viennent. L’occasion d’écouter et de transmettre espérance et confiance en ce temps de Pâques.


Être avant de faire

Nous attendons avec impatience de pouvoir retourner à la maison d’arrêt, mais ce n’est pas pour tout de suite. Nous prenons le temps d’être plus que de faire. Toutefois, il y a une frustration à ne plus pouvoir accompagner.

Mais, je mets cela en perspective avec le confinement de certains prisonniers qui attendent eux aussi la date d’un jugement ou d’une éventuelle libération… »

En savoir plus :
Aumônerie de la Maison d’Arrêt