Découvrir la vie de Charles de Foucauld : Canonisation le 15 mai 2022 à Rome

Bienheureux Charles de Foucauld, prêtre diocésain, né à Strasbourg en France le 15 septembre 1858 et mort à Tamanrasset en Algérie le 1er décembre 1916, sera officiellement reconnu saint par l’Église catholique lors d’une cérémonie organisée le 15 mai 2022 à Rome appelée "Canonisation".

Cet homme de Dieu qui a vécu une année de sa vie à l’école de cavalerie de Saumur, a marqué son époque par son ouverture et sa fraternité avec tous.

Retrouvez dans cette vidéo ceux qui témoignent de la spiritualité de ce "frère universel"
Vidéo « Une vie inutile » Charles de Foucauld
Durée 33 min - Vidéo "CheminNeuf NetforGod"

Qui était Charles de Foucauld ?

Né à Strasbourg en 1858, mort assassiné en 1916 à Tamanrasset (Algérie), béatifié en 2005. Orphelin élevé par son grand-père, il devient officier puis rejoint l’école de cavalerie de Saumur. Riche, le jeune officier mène une vie dissolue. À 23 ans, ce passionné de géographie part explorer le Maroc d’où il revient avec de précieux relevés topographiques qui lui vaudront un prix de la Société de géographie. De retour à Paris, le jeune homme en quête d’absolu fréquente les églises et s’adresse au Seigneur : « si vous existez, faite que je vous connaisse ». Un jour, après avoir rencontré un prêtre, il se sent envahi par la présence de Dieu. A partir de sa conversion, saisi par l’amour de Dieu, il se donne un double objectif : chercher à vivre dans la présence de Jésus, son « Bien-aimé frère et Seigneur » et chercher à vivre cet amour fou de Dieu pour les hommes, devenir « frère universel ». Il devient alors moine et repart au Moyen-Orient. Son idéal de pauvreté le pousse à devenir ermite en 1897.
Ordonné prêtre en 1901, il va habiter dans le désert algérien pour vivre auprès des plus délaissés de son temps. Avec Jésus de Nazareth, il ne s’agit plus pour lui de se couper du monde, mais au contraire d’adopter le monde, de se laisser adopter par ses frères. Il s’installe finalement à Tamanrasset au milieu des Touaregs et entreprend un énorme travail d’étude de leur langue. Là, il traduit l’Évangile en touareg et écrit un dictionnaire touareg-français.

Dans sa fidélité à « tenir compagnie » à son « Bien-aimé frère et Seigneur », Charles de Foucauld a trouvé peu à peu, dans le silence et la prière, le chemin d’une fidélité à ceux dont Jésus a dit : « ce sont mes frères ». Il est assassiné à la porte de son ermitage le 1er décembre 1916.

Son rayonnement aujourd’hui à travers le monde

Plus encore que ses écrits, c’est le parcours de sa vie et son itinéraire spirituel, qui ont montré un chemin pour vivre l’Evangile aujourd’hui. Depuis plus d’un siècle, en Europe, en Afrique ou dans les Amériques, beaucoup ont été attirés par cet homme qui invite à entrer dans l’intimité de son Bien-Aimé et nous pousse à reconnaître, en toute personne, un frère ou une sœur en humanité. De nombreuses fraternités s’inspirent de sa vie spirituelle. À l’image de Jésus vivant à Nazareth, les membres de ces fraternités, qu’elles soient religieuses ou laïques, vivent au milieu du monde, se ressourcent dans l’eucharistie et vivent la charité fraternelle.

Aujourd’hui, la « famille spirituelle » de Charles de Foucauld, créée en 1955, regroupe les personnes qui font référence à Charles de Foucauld, le « frère universel », comme fondateur ou inspirateur de leur vie ou leur communauté. Elles accueillent chaque année de nouveaux membres notamment en Europe et en Afrique, signe du charisme toujours actuel de Charles de Foucauld. Le site de l’Association Famille spirituelle Charles de Foucauld indique l’évolution suivante :

En 1955, l’Association Famille Spirituelle Charles de Foucauld comptait 8 groupes : Union-Sodalité, Groupe Charles de Foucauld, Petites Sœurs du Sacré Coeur, Petits Frères de Jésus, Petites Sœurs de Jésus, Fraternité Sacerdotale, Fraternité Jesus-Caritas, Fraternité Séculière Charles de Foucauld ; puis d’autres se créent, 1968 : Petits Frères de l’Evangile, 1971 : Petites sœurs de l’Evangile, 1974 : Petites sœurs de Nazareth, 1980 : Comunitat de Jesús, 1984 : Piccoli Fratelli di Jesus Caritas, 1985 : Petits Frères de l’Incarnation, 1986 : Petits Frères de la Croix, 1987 : Petites sœurs du Coeur de Jésus, 1992 : Fraternité Charles de Foucauld, 1994 : Petites sœurs de l’Incarnation, 1997 : Missionnaires de Jésus-Serviteur, 2007 : Discepole del Vangelo. Ces communautés représentent environ 15000 personnes.

Aller plus loin