Communiqué du diocèse d’Angers suite aux événements survenus en marge d’une célébration de prière lors de la semaine pour l’unité des chrétiens.

Tous les ans, du 18 au 25 janvier, se tient dans toute l’Église la semaine de prière pour l’unité des chrétiens. Cette tradition date du début du XXe siècle . Dans de nombreux diocèses des initiatives de prière et des rencontres se déroulent entre chrétiens qui se reconnaissent d’un même baptême. Ainsi un temps de prière avait lieu en présence de fidèles catholiques, orthodoxes et protestants d’Angers à l’église Ste Marie de la Croix à Belle-Beille ce samedi 21 janvier à 18h.

Au moment de commencer ce temps de prière, quelques fidèles de la Fraternité Saint Pie X ont occupé le chœur de l’église pour empêcher la tenue de l’événement. Devant leur refus de mettre un terme à leur action, la police est intervenue pour évacuer ces personnes et permettre aux 200 chrétiens réunis de prier ensemble.
Mgr Emmanuel Delmas évêque d’Angers condamne fermement cet incident, qui manifeste un manque de respect de la prière des chrétiens présents et plus grave encore, du caractère sacré de l’église lieu d’unité, de paix et de communion. Nulle cause ne peut justifier une telle offense ni une telle instrumentalisation du chapelet, prière qui nous est chère, utilisée ce soir-là comme moyen de manifester et d’interrompre la prière d’autrui.

Mgr Emmanuel Delmas renouvelle son soutien à tous ceux qui vivent un œcuménisme authentique, qui nous fait reconnaître ensemble, orthodoxes, protestants et catholiques, Jésus-Christ comme unique Sauveur et prier pour l’unité des enfants de Dieu. C’est la prière de Jésus lui-même au soir du Jeudi Saint : « Que tous soient un, comme toi, Père, tu es en moi, et moi en toi. Qu’ils soient un en nous, eux aussi, pour que le monde croie que tu m’as envoyé. » (Jn 17, 21).
Mgr Emmanuel Delmas redit sa confiance aux organisateurs de cette célébration et au groupe œcuménique ; il sait leur disponibilité pour entamer avec ceux qui ce soir-là ont créé cet incident, un vrai dialogue et approfondir ensemble cette tradition ancienne de la prière pour l’unité des chrétiens et sa véritable signification. Il enjoint à ces derniers, à l’avenir de préférer ce dialogue toujours possible au désordre et au manque de respect des lieux saints.

Contact : Claire BERNIER 06 79 30 91 49 – communication chez diocese49.org