Confirmée le samedi 19 mai, Leïla Foulieul témoigne

Samedi 19 mai 2018, à la cathédrale Saint Maurice d’Angers, plus de 80 adultes ont été confirmés en présence de 1500 fidèles. Leïla qui fait partie de la paroisse Saint Jean du Bocage participait à cette cérémonie solennelle. Après avoir été baptisée à la veillée pascale à Yzernay cette année, elle a reçu des mains propres de l’ évêque monseigneur Delmas le sacrement de confirmation. Elle a bien voulu témoigner. Voici ses réponses.

1 - Qu’est-ce qui vous a conduit à la religion catholique ?
D’abord, il faut savoir que j’ai été élevée par mes grands-parents qui étaient musulmans. Mais je précise que je ne pratiquais pas leur religion. En fait, devenir catholique a été un désir que j’ai ressenti très jeune. J’étais attirée par les églises, les chants, les prières. A l’école, mes copines de classe m’en parlaient. Il a fallu que mes grands-parents décèdent pour que je puisse entreprendre une démarche de conversion.

2 - Dans le christianisme, qu’est-ce qui vous semble important ?
Le devoir de faire le bien. Puis, aussi, la certitude que Jésus est vivant, toujours là présent parmi nous. Enfin, j’ai apprécié la solidarité entre chrétiens que je côtoie et qui m’ont encadrée.
3 - Quelles ont été vos impressions lors de la cérémonie de la confirmation à Angers ?
C’était magnifique, c’a été très fort. J’ai ressenti une intimité avec le Seigneur. J’ai eu la chance d’être confirmée par l’évêque lui-même que j’avais rencontré auparavant. Quand je suis retournée à ma place avec ma marraine, j’ai versé des larmes de joie.