Du confinement, l’ACI fait son miel

En ce temps de cloisonnement imposé par la pandémie, l’Action catholique des milieux indépendants (ACI) propose une idée originale : produire un « miel de confinement ».

Une métaphore bien-sûr. Car le résultat ne sera pas la substance sucrée fabriquée par les abeilles à partir des fleurs, mais la mise en commun de ce que chacun depuis chez soi, aura observé et découvert, le tout composant un nectar d’une toute autre saveur.

En effet les actions de l’ACI, qui se résument en trois mots (regarder/discerner/transformer) sont proches de la fabrication du miel véritable, collecté par les abeilles qui le pré-digèrent et le régurgitent en arrivant à la ruche.

Or, à l’image de chaque abeille-butineuse qui produit sa part de miel avant de la mettre au service de la communauté et ainsi constituer une réserve, les membres de l’ACI 49 sont invités à produire leur part.

Mais concrètement, comment faire ?

D’abord, prendre les deux ingrédients dont chacun dispose : la matière première de la vie de tous les jours, avec amis et relations. Et puis le temps, celui donné par le confinement.

Ensuite, fort de ce savoir-faire propre au mouvement, il s’agira de prendre sa plus belle plume (à défaut d’une cuiller à pot), et d’écrire un texte personnel sur les aspects observés et discernés liés à l’épidémie actuelle et la période de confinement : j’ai pu/j’ai décidé/j’ai imaginé/j’ai constaté/j’ai rêvé.

Le texte sera envoyé à chaque membre de l’équipe et au secrétariat de l’ACI 49, lequel se chargera de collecter et de mettre le "miel" en pot, à la disposition de chacun, grâce au Blog ACI 49.

On pourra aussi paraphraser un texte de la Bible, ou le méditer en évoquant les réalités d’aujourd’hui.

La fabrication du miel en pratique