Exposition des tissus liturgiques au palais épiscopal pendant l’été

Le palais épiscopal, situé à côté de la cathédrale d’Angers, ouvre ses portes pour une exposition jusqu’au 22 septembre. Elle est intitulée "Bestiaire dans les tissus liturgiques".

Une cinquantaine d’objets, provenant du diocèse, utilisés lors d’offices religieux ou messes est exposée. Leur décor riche en animaux est un moyen pour parler de l’Evangile et dire quelque chose de Dieu.

La visite commence par une découverte de la cathédrale d’Angers et se poursuit au palais épiscopal, avec l’exposition.


Le palais épiscopal : un lieu vivant !

Pour visiter cette exposition, des visites guidées gratuites sont proposées :

  • Du 6 juillet au 31 août 2019 :
    Du mardi au samedi : accueil dans la cathédrale : 14h30-18h00
    Visites guidées :
    15h : visite de la cathédrale
    16h : visite du palais épiscopal
    17h : visite de l’exposition « Le bestiaire dans les tissus liturgiques » au palais épiscopal. (Départ de la visite au palais épiscopal, 2 rue du Chanoine Urseau).
  • Les dimanches (7, 14, 21, 28 juillet, 11 et 25 août)
    Accueil dans la cathédrale : 15h-17h
    Visites guidées : 15h : visite de la cathédrale suivie à 16h de la visite du palais épiscopal


Le diocèse d’Angers propose une exposition pour faire connaitre les tissus liturgiques. Une cinquantaine d’objets anciens provenant de divers lieux du diocèses est exposée et ont pour objectif de faire vivre le palais épiscopal.

Dans cette exposition, on trouve des mitres, chapes, aubes, chasubles, etc. qui sont des objets et vêtements au service de la liturgie.


Caroline Arrivé, laïque en mission ecclésiale fait remarquer que "le diocèse d’Angers a la volonté de montrer la palais épiscopal, non comme un musée figé, mais véritablement comme un lieu de passage qui dit quelque chose de la vie de l’Eglise”.

Les décors

Le décor de ces objets sont impressionnants de détails et montre un savoir-faire tout particulier. La broderie, les tissus de soie et de dentelle témoignent d’un travail méticuleux.


Le thème du bestiaire a été choisi, car on retrouve beaucoup d’animaux sur un grand nombre des tissus liturgiques. Ces représentations d’animaux parlent de l’Évangile et de la vie du Christ.

Par exemple, le pélican qui donne sa propre chair pour nourrir ses petits est à l’image du Christ sur la Croix qui donne sa vie pour sauver les hommes. L’agneau, symbole d’offrande pour les hommes et symbole du Bon Pasteur ou encore le poisson, symbole des premiers chrétiens.

Les tissus liturgiques : un moyen d’évangélisation

Ces tissus ne sont pas présentés pour faire l’apologie de la richesse passée de l’Église. En effet, ils ont été confectionnés par des mères de prêtres, pour les plus anciens, au XVIIIe siècle ou encore par des paroissiennes, qui les donnaient en cadeau pour le diocèse.

Ces somptueux vêtements montrent au contraire que "rien n’est trop beau pour le Christ" selon Caroline Arrivé et que “chaque point de broderie est au service de la majesté du Dieu”.
Toutes les femmes qui ont œuvré à la réalisation de ces vêtements ont pu prier et réfléchir à la signification de ces ornements. Dernière chaque détail, il y a une symbolique forte.

Ouvertures, horaires...

  • Du 6 juillet au 31 août 2019 :
    Du mardi au samedi : accueil dans la cathédrale : 14h30-18h00
    Visites guidées :
    15h : visite de la cathédrale
    16h : visite du palais épiscopal
    17h : visite de l’exposition « Le bestiaire dans les tissus liturgiques » au palais épiscopal. (Départ de la visite au palais épiscopal, 2 rue du chanoine Urseau).
  • Les dimanches (7, 14, 21, 28 juillet, 11 et 25 août)
    Accueil dans la cathédrale : 15h-17h
    Visites guidées : 15h : visite de la cathédrale suivie à 16h de la visite du palais épiscopal


Plus D’informations