La Croix de l’Avent de l’ACAT

Chaque dimanche, prier pour une victime de la torture

Le temps de l’Avent commence le dimanche 1er décembre.

Sur le site de l’ACAT un “Carroussel” présentera,
dimanche après dimanche, les personnes que nous sommes appelés à porter dans l’intercession.

Ils sont :

Dimanche 1er décembre
aux États-Unis : Rodofo Alvarez Medrano

Condamné à mort alors qu’il n’était pas sur le lieu du crime.
Cet homme de 40 ans et d’origine latino-américaine survit dans le couloir de la mort du Texas depuis 2005. Depuis 14 ans il subit des conditions de détention constitutives de torture, dans une cellule de 5 m².

Priez pour lui !

 

Dimanche 8 décembre
au Vietnam : Nguyen Van Hoa.

Journaliste.
Torturé pour son militantisme et pour qu’il retire ses plaintes pour les sévices subis.

Priez pour lui !

Davantage d’informations :

Le 20 février 2019 : Torturé pour obtenir des informations sur d’autres défenseurs des droits humains, Nguyễn Văn Hoá cherche à porter plainte. Depuis le mois de septembre 2018, les autorités pénitentiaires font la sourde oreille, et sa plainte est au point mort.

Soutenons sa plainte pour torture (Cliquez !).
https://www.acatfrance.fr/actualite/soutenons-la-plainte-pour-torture-de-nguyen-van-hoa-

Le 6 juin 2019 : le 13 mai plusieurs prisonniers de conscience de la prison d’An Diem sont en grève de la faim (cliquez !) pour protester contre la torture et la mise à l’isolement du jeune défenseur Nguyen Van Hoa.

 


Dimanche 15 décembre
au Mexique : Diego Lõpez Méndez.>

Torturé pour lui faire avouer un meurtre.
Il a été libéré après 6 ans et ½ de “détention préventive”.

Réjouissons-nous !

Davantage d’informations : au Mexique, un indigène torturé enfin libre !

Diego López Méndez, 27 ans, indigène tseltal originaire des montagnes du nord du Chiapas, a été acquitté et libéré le 12 mars 2019. Il avait été arrêté arbitrairement en juillet 2012, torturé physiquement et psychologiquement afin de lui faire avouer un meurtre, puis placé en détention préventive. En 2017, un juge avait ordonné que Diego soit soumis au Protocole d’Istanbul, pour établir des preuves de torture susceptibles d’être utilisées en justice, mais les autorités n’y avaient pas donné suite. Humains n° 11 (mai-juin 2019)

 

Dimanche 22 décembre
en Arabie Saoudite : Samar Badawi.>

Militante pour la liberté des femmes.
Détenue depuis plus d’un an. Victime de violences physiques et sexuelles.

Priez pour elle !

Davantage d’informations : Détenue depuis juillet 2018 sans avoir été jugée.

du 2 avril 2019 : Samar Badawi n’a jamais eu peur d’aff ronter le patriarcat et l’autoritarisme tenace du royaume Saoudien. Son combat a commencé en 2008 lorsqu’elle quitte le domicile de son père pour un refuge de femmes. Accusée par ce dernier de désobéissance, elle riposte, l’accusant à son tour d’abuser de son droit de tutelle, lui faisant subir des violences depuis son adolescence et l’empêchant de se marier alors qu’elle avait 27 ans. Samar Badawi est emprisonnée pendant 7 mois, puis relâchée sous la pression d’une campagne menée sur les réseaux sociaux par son avocat et futur mari Waleed Abulkhair. Dès sa sortie, la militante participe à la campagne « Les femmes au volant » (Women to drive), en conduisant dans les rues de Djeddah. Cliquez ici pour la suite : https://www.acatfrance.fr/actualite/j-agis-pour-samar-badawi-

du 1er aout 2019 : Un an que Samar Badawi est en prison pour son activisme, le 27 juin 2019, elle a été présentée pour la première fois devant un juge. Cliquez ici pour la suite :
https://www.acatfrance.fr/actualite/un-an-que-samar-badawi-est-en-prison-pour-son-activisme


Plus D’informations
Contact : Zoltan ZALAY
Téléphone : 0609054304