La peine de mort : Actions et réflexions des chrétiens à travers l’histoire

Conférence-débat avec le père Matthieu Lefrançois

Formation Adultes Dialogue Question de societé Solidarité

Publié le 30.09.2019 - Le compte-rendu est ajouté le 9 mai 2020

Dans le cadre de son Rassemblement Régional annuel, l’ACAT - Action des chrétiens pour l’Abollition de la Torture a proposé une conférence-débat ouverte au public :

La peine de mort : Actions et réflexions des chrétiens à travers l’histoire



avec le père Matthieu Lefrançois
le samedi 12 octobre 2019 de 15h15 à 16h45
au Pôle de Formation BRIACÉ 44430 LE LANDREAU

Le compte-rendu du rassemblement régional 2019 avec les voeux et décisions

Le compte-rendu de la journée est accessible aux adhérents avec leur mot de passe sur le site : ACAT Pays de Loire - RR 2019

La conférence de Matthieu Lefrançois

La conférence de Matthieu Lefrançois

Avec l’accord du père Matthieu Lefrançois, nous mettons à la disposition de tous la présentation de ses recherches : le document écrit qu’il nous a confié, et l’enregistrement de sa conférence.

Ce qui est passsionnant, c’est d’éclairer notre regard sur cette question complexe de la peine de mort : avec l’histoire, avec le droit, avec la théologie aussi, et cela construit une démarche éthique.

OUI, constament les chrétiens, les pères de l’Église se sont opposés à la peine de mort.
Enfin, pas tout à fait, car elle était admise, le pouvoir séculier avait le pouvoir de la décider et de l’appliquer. Mais l’enquête historique révèle une constante attitude chrétienne à plaider pour la grâce, à demander la non-application de la condamnation, à sauver les condamnés si faire se peut. Jusqu’à la toute récente décision de l’Église catholique de déclarer « à la lumière de l’Évangile, que "la peine de mort est inadmissible car elle attente à l’inviolabilité et à la dignité de la personne" et [que l’Église catholique] s’engage de façon déterminée, en vue de son abolition partout dans le monde. »
Lisons, écoutons le père Matthieu Lefrançois.

Présentation de la thèse de Matthieu Lefrançois

La peine de mort et l’Église en Occident. Matthieu Lefrançois présente sa démarche et ses recherches. Document de 12 pp. Avec en annexe la Lettre de Saint Ambroise de Milan au magistrat Studius(vers 386 - 2 pp). [Cliquer pour télécharger le PDF 525 ko]

Écouter la conférence de Matthieu Lefrançois + Questions et Réponses

* Curé de la Paroisse Saint-Pierre - Notre-Dame de Cholet, le père Matthieu Lefrançois est spécialiste du sujet. Il a soutenu une Thèse de doctorat en Histoire du droit en 2003 à Bordeaux 4 : « La peine de mort et l’Église en Occident, d’après les sources chrétiennes, de Tertullien à Hincmar de Reims (197-882) ».

La peine de mort dans le monde - Les français et la peine de mort.

Les exécutions capitales dans le monde en 2018

La "marche abolitionniste" progresse régulièrement, nombre de pays, même sans avoir aboli la peine de mort, tendent à ne pas l’exécuter. Cependant il faut bien considérer la réalité des exécutions capitales, qui font partie de certains modes de gouvernement dans le monde. Aux statistiques 2018 des exécutions capitales figurent au 1er rang : la Chine, puis l’Iran, l’Arabie Saoudite, le Vienam, l’Irak, l’Egypte, les Etats-Unis, le Japon, etc...
Il faut regarder cela en face. Illustration du South China Morning Post, 15.04.2019, reprise par Courrier International 02.08.2019.

Les Français divisés face à la peine de mort

Extraits de l’article du journal La Croix du 4 juin 2019
Un raidissement sécuritaire de l’opinion publique

On note ... une évolution des mentalités sur la question du châtiment suprême : la proportion de Français souhaitant le rétablissement de la peine capitale n’a cessé de baisser depuis 1981... avant de remonter depuis les attentats. Ainsi en avril 2015, une majorité de Français (52 %) se déclarait favorable à son rétablissement, une première depuis trente ans (1). Depuis, les chiffres fluctuent autour de 50 %. L’an dernier, les partisans de la peine capitale retombaient à 48 % mais, fait notable, une majorité des moins de quarante ans s’y déclaraient favorables (2).

Un raidissement sécuritaire que Raphaël Chenuil-Hazan, directeur général d’Ensemble contre la peine de mort (ECPM), constate dès l’adolescence : « Lors de nos interventions en collège et lycée, on croise désormais de nombreux jeunes favorables à la peine de mort. Tous invoquent la menace terroriste. »
....

Un interdit de valeur constitutionnelle

Rouvrir les débats autour de la peine de mort semble toutefois exclu. Certes, Me Hervé Témime ... disait le craindre lundi matin, sur France info : « S’ils (les djihadistes français, NDLR) étaient exécutés, cela pourrait rouvrir un débat qui ne doit plus jamais se rouvrir, celui du rétablissement de la peine de mort. » En réalité, l’interdiction de la peine de mort figure depuis 2007 dans notre loi fondamentale. On ne peut, certes, jamais exclure une réforme de la Constitution mais, dans ce cas, c’est l’Europe qui épinglerait Paris. L’interdiction de la peine capitale constitue, en effet, un pré-requis pour adhérer à l’Union européenne et pour s’y maintenir.

Georges Salines, un père en deuil, un homme engagé
Parmi les rares voix à déplorer les condamnations prononcées par Bagdad ces derniers jours, on trouve l’Association française des victimes du terrorisme (AFVT). « Exécuter ces djihadistes ne permettra pas (...) de comprendre les raisons de leur départ et les ramifications de leur organisation », déplore l’association, qui rappelle aussi « sa profonde opposition à la peine de mort, sentence allant à l’encontre de ses valeurs démocratiques et humanistes ».
Georges Salines, qui a perdu sa fille au Bataclan, ne dit rien d’autres : « L’honneur d’un État de droit, c’est de ne pas abandonner ses valeurs, même face aux pires crapules. »

(1) Enquête Ipsos réalisée auprès de 1 000 personnes, interrogées en ligne entre le 22 et le 27 avril 2015.
(2) Enquête Ifop menée auprès de 1004 personnes entre le 7 et le 11 décembre 2017 selon la méthode des quotas.

Marie Boëton : Les Français divisés face à la peine de mort - La Croix le 04/06/2019

Les Églises et la peine de mort

L’homélie du Père François RENAUD 
La Décollation de saint Jean-Baptiste - Marc 6, 17-29

Le 12.10.2019, le Père François RENAUD a donné l’homélie de la célébration oecuménique. Téléchargez le message.

La France 1981

La France a aboli la peine de mort en 1981 ; elle a inscrit l’interdiction de la peine de mort dans la constitution en 2006.

L’ACAT en 1982

L’ACAT, l’association oecuménique fondée en 1974 pour engager les chrétiens à lutter ensemble contre la torture et les traitements dégradants, a étendu son mandat initial à la utte pour l’abolition des exécutions capitales., ceci après une consultation générale par correspondance de ses membres en octobre 1982.
Télécharger « 12 raisons d’être contre la peine de mort »

L’Église catholique en 2018

L’été 2018, l’Église Catholique a modifé l’article n°2267 du Catéchisme de l’Église Catholique sur la peine de mort et déclaré son engagement dorénavant universel contre la peine de mort :

Peine de mort
2267. Pendant longtemps, le recours à la peine de mort de la part de l’autorité légitime, après un procès régulier, fut considéré comme une réponse adaptée .....

2267. Pendant longtemps, le recours à la peine de mort de la part de l’autorité légitime, après un procès régulier, fut considéré comme une réponse adaptée a la gravité de certains délits, et un moyen acceptable, bien qu’extrême, pour la sauvegarde du bien commun.
Aujourd’hui on est de plus en plus conscient que la personne ne perd pas sa dignité, même après avoir commis des crimes très graves. En outre, s’est répandue une nouvelle compréhension du sens de sanctions pénales de la part de l’État. On a également mis au point des systèmes de détention plus efficaces pour garantir la sécurité à laquelle les citoyens ont droit, et qui n’enlèvent pas définitivement au coupable la possibilité de se repentir.
C’est pourquoi l’Église enseigne, à la lumière de l’Évangile, que « la peine de mort est inadmissible car elle attente à l’inviolabilité et à la dignité de la personne »[1] et elle s’engage de façon déterminée, en vue de son abolition partout dans le monde.
_______________________
[1] François, Discours aux Participants à la Rencontre organisée par le Conseil Pontifical pour la Promotion de la Nouvelle Évangélisation, 11 octobre 2017.

Notre mini-dossier sur les Églises et la peine de mort

Téléchargez le dossier de la journée : une vue sur les positions des Églises orthodoxes, protestantes et catholiques sur la peine de mort.
[PDF 8 pages 711 ko]

Nos convictions, notre engagement

Lors de cette journée L’ACAT a publié la déclaration adoptée par le comité directeur en février 2019 : "Nos convictions, notre engagement" [PDF 3 pp. 660 ko]

Plus D’informations
Contact : Zoltan ZALAY
Téléphone : 0609054304
L’Évangile de Marc en huit séquences

Séquence "Commencer" Séquence "Guérir" Séquence (...)

Lire la suite
Formation Tout public
Présentation
Adultes Santé Solidarité
Action Catholique des Femmes (ACF)

L’Acf Un mouvement (...)

Lire la suite
Adultes
Camp Terres Lointaines - Août 2020

Destiné aux jeunes âgés de 11 à 13 ans, le camp (...)

Lire la suite
Solidarité Ado 12-18 ans
Camp SMJ - Août 2020

Destinée aux jeunes âgés de 14 à 16 ans, la (...)

Lire la suite
Solidarité Jeunes 18-35 ans
Eveil à la Foi

Par le baptême, votre enfant est appelé à (...)

Lire la suite
Enfants Formation Doyenné de Cholet
Collèges catholiques

les Collèges ULIS (Unité localisée pour (...)

Lire la suite
Formation Doyenné de Cholet Ado 12-18 ans
Lycées catholiques

Les lycées catholiques proposent différents (...)

Lire la suite
Formation Doyenné de Cholet Ado 12-18 ans
Ethique, foi et santé - programme 2017-2018

Éthique foi et santé à l’école de Saint François (...)

Lire la suite
Formation Dialogue Question de societé Santé Culture Doyenné de Cholet