Message de Pâques de Mgr Delmas

Mgr Delmas - Crédits : Olivier Rahard

Ce dimanche, les cloches de nos églises et de notre cathédrale sonneront à la volée pour annoncer la joie de Pâques. Elles répondent à la joyeuse nouvelle proclamée dans cette fête : le Christ est ressuscité d’entre les morts et il se tient vivant au milieu de nous !

Cette annonce se fait entendre alors que notre pays traverse, depuis plus d’un an maintenant, une crise profonde. Nous sommes conscients des graves conséquences qu’engendre cette épidémie : conséquences sanitaires, conséquences humaines, conséquences économiques et sociales.

Nous avons aussi appris avec cette crise et nous avons su faire preuve d’inventivité et de souplesse. Nous sommes les témoins également de tous les gestes de dévouement, de solidarité vis-à-vis des personnes fragilisées par ce virus. Ils sont autant de petits signes de cette belle humanité qui s’exprime chez nombre d’entre nous.

La lumière de Pâques n’est pas étrangère à ces évènements. Bien sûr, son origine est autre. Elle peut sembler déconnectée à un premier regard. Et si, paradoxalement, c’était son étrangeté qui la rendait capable d’offrir une vraie espérance dans nos difficultés. Et si notre monde, dans ce qu’il a de plus concret, était l’objet d’une sollicitude qui lui venait du Christ. Lorsqu’à Pâques, nous célébrons sa victoire sur le mal et la mort, nous confessons qu’aucun obstacle, aucune impasse ne pourront faire obstacle à sa lumière qu’il vient nous offrir sans jamais nous faire violence.

La joie de Pâques appelle chacun à s’interroger : que dois-je faire pour témoigner de cette lumière inouïe dans ce moment si surprenant ? Que dois-je faire pour diffuser cette espérance dans ce contexte si éprouvant pour beaucoup d’entre nous ? C’est en répondant à cette question que nous accueillerons comme il se doit la joyeuse nouvelle.

Bonne fête de Pâques à chacun d’entre vous.

+Mgr Emmanuel Delmas
Evêque d’Angers

Découvrez ce message en vidéo !