Ordinations diaconales : un temps fort pour les familles et pour tout le diocèse

Samedi 29 septembre, René Bouvet, Jean-Marc Renaud et Jean-Marie Watier ont été ordonnés diacres par Mgr Delmas en la cathédrale Saint-Maurice à Angers. Leur famille et des chrétiens de tout le diocèse sont venus nombreux pour les soutenir dans leur nouvelle mission.

« Le Seigneur a bien choisi ! C’est une grande chance pour notre paroisse d’avoir Jean-Marie comme nouveau diacre. Il est assez discret et de savoir qu’il discernait depuis 5 ans avec sa femme a vraiment résonné dans le cœur des paroissiens ». Le témoignage de Claire rejoint ceux de nombreux paroissiens venus accompagner Jean-Marc, René et Jean-Marie en ce grand jour.

Un temps fort pour les familles

Avant de vivre ce moment dans la joie, c’est souvent avec étonnement que les proches ont accueilli la nouvelle. Pour Marthe et Benoît, les enfants de René, l’annonce a été une surprise. « Et puis on s’est fait à l’idée en constatant que le diaconat était vraiment en cohérence avec son engagement de toujours » confient-ils.

Nicole, épouse de René, et leur deux enfants apportant l’étole

Joseph, le frère de René, est ému. "Nos parents, qui nous ont élevés dans la foi, seraient fiers d’avoir un fils diacre". Christine et Michèle, des cousines, sont "heureuses comme tout !".

Une décision longue à mûrir

Pour Sophie, femme de Jean-Marie, l’appel au diaconat de son mari a été une décision longue à murir. « Au début je pensais que c’était une erreur de casting ! Mais les 6 années de discernement nous ont aidé à y voir plus clair. On se demande encore aujourd’hui comment va s’organiser l’emploi du temps, la gestion matérielle de ce nouvel engagement… Mais une chose est sûre, d’un point de vue spirituel, ça nous a fait grandir » confie t-elle juste avant la célébration.

Jean-Marie, son épouse Sophie et leurs trois garçons

La réponse à un appel

Les parents de Jean-Marc ont accueilli la nouvelle avec « un grand sourire ». « Nous n’étions pas très surpris au vu de ses démarches, ses activités… pour Jean-Marc le diaconat c’est une continuité de vie ». L’engagement de leur fils leur a permis de constater que « l’Esprit Saint est vraiment là. Le diaconat a conforté l’appel que ressentait Jean-Marc au plus profond de lui ».

Jean-Marc, son épouse Christel et ses parents

Se faire proche des gens

Chantal est heureuse d’assister à l’ordination de son neveu Jean-Marie. Engagée dans l’accompagnement des familles en deuil, les diacres ont, selon elle, une mission d’Église importante. "Ils sont proches des gens, des familles, ils comprennent leurs problèmes car ils y sont eux-même confrontés". Elle est convaincue que les diacres ont un rôle nouveau à jouer dans l’évangélisation aujourd’hui.

Être "de simples serviteurs"

"Nous sommes de simples serviteurs, nous n’avons fait que notre devoir" (Luc 17,10). Les trois diacres avaient choisi pour leur ordination le passage de l’évangile qui commence par une interpellation des apôtres au Seigneur : "Augmente en nous la foi !". Jésus utilise la métaphore du grain de moutarde et les invite à être de simples serviteurs. Mgr Delmas a lu la prière scoute qui "enseigne de façon très belle ce que Jésus exprime dans cet Évangile". "Comment ne pas être comblé de mettre les pas dans les siens" a-t-il souligné. Il a invité les diacres à avancer sur ce chemin "en revêtant la belle tunique du serviteur".

Mgr Delmas s’est aussi adressé à l’ensemble de l’assemblée, car cultiver la disponibilité du cœur et l’esprit de service est l’affaire de tous les baptisés. "Par le baptême nous avons un diacre qui sommeille en nous !"

Jean-Marie Watier, Jean-Marc Renaud, Mgr E. Delmas et René Bouvet à la sortie de la cathédrale