Pendant le confinement, les paroisses n’ont pas oublié les résidents des EHPAD

A l’invitation de Mgr Delmas, plusieurs paroisses ont pris contact avec les Établissements d’hébergement pour les personnes âgées dépendantes (EHPAD) situés sur leur territoire. Plusieurs initiatives ont vu le jour aux quatre coins du diocèse...

L’Espérance-au-Coeur-des-Mauges (Jallais) : la visite aux malades

Pour le P. Jean Pelletier, l’objectif était de rencontrer individuellement les résidents qui, non seulement sont confinés comme le reste de la population, mais en outre contraints de rester dans leur chambre par mesure de sécurité sanitaire.

Deux directeurs ont répondu favorablement à sa demande. "Ils m’ont même proposé de venir donner la communion, ce qui n’était pas prévu au départ."

Au total, une cinquantaine de personnes ont souhaité rencontrer un prêtre, et presque autant recevoir la communion. « Avec le père Amand Louis, vicaire sur la paroisse, nous avons donc passé deux à trois heures par jour la semaine dernière, afin de rendre visite à toutes les personnes qui le désiraient. »

Les résidents ont été très touchées par ce temps de rencontre. « Nous avons évidemment discuté de la façon dont elles vivaient ce temps. Certaines le prennent avec beaucoup de philosophie. Et toutes ont voulu témoigner auprès de nous de leur reconnaissance envers le personnel soignant qui s’occupe d’elles. »


Notre-Dame-du-Loir (Durtal) et Saint-Paul-en-Baugeois (Seiches) : cartes et rameaux bénis

« Comment allons-nous faire pour la branche des Rameaux ? » Maxence, catéchisé à Durtal, a posé cette question inquiète à sa maman, aide-soignante à l’EHPAD de Seiches. Cette dernière s’est donc adressée à son curé, le père Jean Quris, pour imaginer une solution.

L’équipe de l’aumônerie de l’EHPAD avait déjà prévu de faire parvenir une petite carte accompagnée d’une prière aux résidents participant habituellement à l’eucharistie ou aux temps de prière.

La maman de Maxence s’est mise en contact avec la responsable de l’équipe. Elle a apporté au père Jean Quris des rameaux, afin qu’ils soient bénis. Puis, par l’intermédiaire de la directrice de l’EHPAD, cartes et brins de Rameaux ont été transmis aux résidents. Des cartes ont été également distribuées aux personnes de l’EHPAD de Durtal.

Un geste qui a fait la joie des résidents : « Recevoir le rameau et les cartes a été un vrai bonheur pour les résidents, y compris pour ceux qui ne participent pas habituellement aux rencontres spirituelles », explique la maman de Maxence.

Ci-dessous, un mot de remerciement qu’une personne de l’EHPAD de Durtal a écrite à l’équipe l’aumônerie.


Sainte-Jeanne-Delanoue (Saumur) : s’appuyer sur le téléphone et la vidéo

Luc David, prêtre de la paroisse saumuroise, explique : « Nous n’allons plus dans les EHPAD depuis le 9 mars, c’est-à-dire avant même le début du confinement. Mais nous conservons les liens avec les deux établissements qui dépendent de l’hôpital.

L’aumônier a pris des nouvelles auprès des cadres et des animateurs et nous avons proposé que les membres de l’aumônerie puissent appeler les personnes qui accepteraient. Le personnel nous a donné les noms et les numéros de téléphone.

Autre initiative : des personnes qui visitent habituellement des résidents pour leur lire des textes ont enregistré ces textes sur un support vidéo qu’elles ont ensuite mis sur clés USB. Ces clés circulent désormais dans les chambres et sont installées sur les téléviseurs pour que les résidents puissent profiter de ces lectures. »


Saint-Pierre-en-Vallée (Beaufort) : des rencontres pour, finalement, mieux se connaître !

Le père Luc Benêteau a pris contact avec les neuf lieux d’accueil (EHPAD , foyers logements, et Hôpital) situés sur les huit relais de sa paroisse.

L’équipe de direction du foyer logement de Saint-Mathurin-sur-Loire a réfléchi avec tout le personnel aux possibilités d’organiser un temps de rencontre entre le curé et les résidents. Le père Benêteau explique : « Tout était bien organisé. Le personnel a fait le tour des résidents pour voir qui était intéressé par une rencontre et qui désirait recevoir le sacrement du pardon et / ou la communion. »

Plusieurs personnes se sont inscrites. « Les échanges ont été très sympathiques et ont permis d’aller plus en profondeur dans la connaissance réciproque, ce qui n’est pas facile lorsqu’on vient pour célébrer l’Eucharistie, une fois par mois. Une belle réussite. »