Pour une Eglise verte : vers le "zéro déchet" à l’évêché d’Angers !

Christine Guéneau, Michèle Outy avec Sophie Bureau (CMR)

Le mardi 3 décembre s’est tenue une réunion atypique dans la cuisine de l’évêché d’Angers : une rencontre « zéro déchet » ! A l’initiative : Michèle Outy , cuisinière, qui a à cœur de respecter l’environnement dans son travail. Elle a fait appel à la commission "Écologie" du diocèse d’Angers qui a organisé la rencontre.

L’ambiance est joyeuse dans la cuisine : Michèle accueille Sophie Bureau, permanente du mouvement Chrétiens dans le monde rural (CMR) et engagée dans la démarche « zéro déchet ». Autour d’elles, Christine Guéneau, Sœur Camille et Armelle Amalvi, chargées de l’accueil à l’évêché, le P. Joseph Métivier, qui travaille à l’évêché, et Isabelle Lafond, membre de la commission « Écologie ».

Un début : compost et carafes d’eau

Michèle explique sa démarche : « j’ai pris le poste de cuisinière il y a deux ans. J’ai commencé par enlever tous les gobelets, les assiettes et les couverts en plastique. J’ai acheté de la vaisselle simple et pratique.

"Petit à petit, je me suis demandée comment je pouvais faire autre chose. J’ai mis en place un compost qui représentait 30% du contenu de la poubelle. C’est le père Joseph Métivier qui vient le récupérer pour son jardin. J’ai aussi troqué les bouteilles d’eau contre de jolies carafes. Pour aller plus loin j’ai fait appel à la commission Écologie".

La volonté de simplifier et de préserver la planète

La commission s’est tournée vers Sophie Bureau, permanente du mouvement Chrétiens dans le monde rural (CMR) pour animer cette rencontre. « A l’origine de la démarche « zéro déchet », il y a eu le besoin de me désencombrer » témoigne-t-elle.

Elle lit le livre « Zéro déchet » de Béa Jonhson puis l’encyclique « Laudato Si’ » du pape François et ressent comme un « déclic » : il est possible de vivre mieux avec moins, et de se simplifier la vie tout en préservant la planète.

Observer : qu’est-ce qu’il y a dans ma poubelle ?

Sophie s’empare de la poubelle sous les yeux étonnées de la petite assemblée. "Réduire ses déchets commence par de l’observation", explique-t-elle. "La première question à se poser est : qu’est-ce qu’il y a dans ma poubelle ? Si on voit des pots de yaourts, on peut se demander comment faire ses yaourts. Si on voit un emballage, on s’interroge comment le remplacer. C’est la démarche "voir-juger-agir" de l’action catholique" !

Chercher ensemble des solutions

Essuie-tout, film plastique, papier aluminium, pots de yaourt, éponges usées, emballages de produits ménagers... Les idées fusent autour des déchets identifiés. Michèle note l’idée de récupérer des pots de yaourts en verre pour les fabriquer.

Christine témoigne qu’une demie tablette suffit pour le lave vaisselle, Sophie ajoute qu’elle collectionne les bocaux pour ranger le vrac et les boîtes en verre pour conserver les restes. Elle suggère aussi de remplacer les éponges jetables et l’essuie tout par des lingettes en tissus, lavables. « Je trouve ça passionnant de chercher des solutions ! » s’exclame Michèle, enthousiaste.

Faire rimer écologie avec plaisir

"Il ne s’agit pas de viser la perfection, insiste Sophie, mais de rester connecté au plaisir suscité par chaque solution trouvée. Petit à petit, en observant et en échangeant avec d’autres, l’envie nous vient de faire différemment. C’est une démarche de veilleur-guetteur".

Faire rimer écologie avec plaisir, c’est aussi possible à Noël témoigne Michèle : « ma belle fille offre ses cadeaux dans de beaux tissus qui font partie du cadeau et servent l’année d’après ! » Sophie ajoute qu’elle privilégie désormais les cadeaux d’expérience qui sont très appréciés.
Michèle est ravie de cette rencontre. "On a besoin d’un œil extérieur pour aller plus loin".

Tout le monde repart motivé avec l’envie concrète d’avancer. « Moins de déchets et plus de liens » semble être une bonne piste à suivre pour la nouvelle année qui s’annonce !

La commission « Écologie » du diocèse : découvrir, échanger et agir

La commission "Écologie" a été créée en 2017 et est rattachée au service diocésain Société et Cultures. Elle rassemble plusieurs chrétiens du diocèse, prêtres, diacres, laïcs soucieux de répondre à l’appel du pape François pour préserver notre « maison commune » : « J’adresse une invitation urgente à un nouveau dialogue sur la façon dont nous construisons l’avenir de la planète. nous avons besoin d’une conversion qui nous unisse tous » (Laudato Si, 14).

La commission a pour vocation d’encourager et de rendre visible les initiatives dans les paroisses, communautés, mouvements, de créer des liens entre toutes les personnes de bonne volonté.

Elle propose des pistes pour vivre le temps de l’Avent, du carême. Elle peut aussi accompagner des paroisses qui souhaitent s’engager dans la démarche « Église verte » ou organiser conférences, rencontres, ateliers...


A retenir :

  • Conférence sur l’eau le jeudi 5 mars 2020 à Angers avec Florence Denier-Pasquier, membre de la commission écologie du diocèse et vice-présidente de la fédération France Nature environnement (FNE) ;
  • Portes ouvertes d’une maison à énergie positive les 7 et 8 mars 2020.

Contact : P. Jean-Marie Gautreau, Courriel