Raphaël, 24 ans, se prépare au baptême

Un chemin, un bouleversement

Pâques est le passage des ténèbres à la lumière, victoire du Christ sur la mort. C’est un moment privilégié pour les personnes qui désirent entrer dans l’Église par le sacrement du baptême. Zoom sur le parcours de Raphaël Kerdat, 24 ans, qui est actuellement en 6è année de médecine à Angers. La lecture de la Bible et la fréquentation de la paroisse Cathédrale-Saint-Maurice-Notre-Dame l’ont fait cheminer vers le sacrement de baptême, qu’il recevra prochainement.

Pourquoi ce désir d’être baptisé ?

J’ai fréquenté l’église réformée de Saumur et je suis allé au culte et à l’école biblique jusqu’en terminale. J’étais plutôt réfractaire à Jésus et à la foi, ayant même refusé le baptême au temple quand il me fut proposé.

En rentrant en médecine et après avoir redoublé la 1ère année, j’ai lu la Bible par curiosité et pour nourrir mes réflexions. Je crois que dans le fond je souhaitais n’embrasser la foi chrétienne qu’en toute connaissance de cause.
J’ai rencontré dans ma promotion une fille catholique pratiquante, que j’ai peu à peu accompagnée à la messe à la cathédrale. Au début, certainement pour lui faire plaisir.


J’y suis retourné fréquemment car j’ai été conquis par la beauté de la liturgie, la solennité de l’assemblée priante mais surtout par les homélies du P. Le Pivain qui me touchaient beaucoup.

Les mois passant, je ressentais que ma place était auprès de Jésus. Une question cependant me taraudait : savoir si j’étais entré dans la foi véritablement, et après un an d’interrogations je suis allé voir un prêtre pour avoir des éclaircissements.

Comment a commencé ta préparation ?

J’ai saisi l’occasion de l’arrivée à la cathédrale d’un nouveau curé pour demander à recevoir le baptême. L’entrée en catéchuménat fut un moment très fort, notamment la signation des sens, et source de joies quotidiennes. La préparation m’a permis de saisir la diversité des horizons desquels viennent les catéchumènes et la diversité de nos chemins de vie respectifs. Cela m’a aidé à me recentrer sur l’essentiel dans la foi, et ainsi découvrir la richesse de la vie spirituelle.

Qu’attends-tu du baptême ?

J’aimerais par le baptême entrer dans la vie chrétienne puis pleinement participer à la messe lors de la communion, pour affermir ma foi en étant chaque jour plus près de Dieu.

Propos recueillis par le P. François Gourdon
dans Vieilles Rues Jeunes Cités (mars 2018), le journal des paroisses catholiques d’Angers-Centre

Mgr Delmas : être baptisé, c’est un "bouleversement"

À l’occasion de la fête de Pâques 2018, 4258 adultes seront baptisés dans la foi catholique cette année en France. De tous âges mais majoritairement entre 18 et 35 ans, de toutes origines sociales et culturelles, ils cheminent en Église depuis plusieurs mois ou plusieurs années et se préparent à recevoir les trois « sacrements de l’initiation », baptême, confirmation, eucharistie.

Mgr Delmas entouré des futurs baptisés adultes, février 2018

Mgr Delmas fait remarquer que "la vie de Jésus a été bouleversée à l’heure de son baptême. Bouleversée au sens de chamboulée. Il ne s’appartient plus tout à fait. En effet, l’Esprit le pousse au désert où il fait l’expérience d’être tenté par Satan."

Pour l’évêque d’Angers, "après avoir lu les lettres des catéchumènes, je perçois qu’il y a là des choses semblables dans leurs vies. Ils ont fait l’expérience d’un bouleversement qui les a conduits à demander le baptême : cela les rend proches de ce que vit Jésus alors que l’Esprit le pousse au désert. L’Évangile vient illuminer la vie des catéchumènes comme il vient illuminer notre propre vie ! […]

Je rends grâce pour les accompagnateurs qui permettent cette présence du Christ par leur témoignage tout au long du temps de catéchuménat et nourrissent l’intimité grandissante avec le Christ qui, demain, se poursuivra dans la communauté chrétienne à laquelle ces adultes appartiendront, dont ils deviendront pleinement membres.

L’Église est cette arche de Noé, cette frêle embarcation certes, mais elle est ce signe et ce moyen que Dieu s’est choisi pour parler au monde. Je rends grâce pour cette responsabilité d’être appelés à devenir des témoins fidèles de l’Amour de Dieu qui est venu faire alliance avec l’humanité."

Plus D’informations
Contact : Service Foi-Catéchuménat
Téléphone : 02 41 22 48 83