Saint-Martin-en-Longuenée : toute la paroisse se mobilise autour de Marie


Le dimanche 6 septembre, la paroisse Saint-Martin-en-Longuenée a marqué le 1er anniversaire de sa consécration à la Vierge Marie. Depuis, les initiatives se multiplient autour des "vierges pèlerines" qui circulent de clochers en maisons.

Au printemps 2019, la paroisse Saint-Martin-en-Longuenée a vécu un moment important avec sa consécration à la Vierge Marie. Le père Ayméric de Salvert, curé de la paroisse, s’est rendu compte que "les paroissiens avaient été très touchés par cette démarche qui avait mobilisé de nombreux acteurs". "La Vierge a touché par sa grâce plusieurs personnes".

Cette consécration a par exemple permis de lancer le mouvement de la prière du rosaire dans toute la paroisse.

Un anniversaire attendu !

Un an plus tard, plusieurs personnes ont souhaité marquer le 1er anniversaire de cet évènement. Cet anniversaire s’est déroulé le dimanche 6 septembre dernier. Quatre parcours de pèlerins ont convergé en matinée vers l’église du Lion d’Angers à pied, en vélo et même en bateau !

La messe en l’église du Lion d’Angers à rassemblé toutes les paroisses. L’ensemble des clochers étaient présents sur le parvis avec leur bannière locale.
La journée s’est poursuivie par un grand pique-nique qui a rassemblé près de 180 personnes au parc de l’Isle Briand (entrée 1er rond-point route de Thorigné). Après la procession vers la Grotte de Montreuil-sur-Maine avec des statues de la Vierge, la journée s’est terminée en prière avec l’adoration et les vêpres.


Trois mois avec Marie pour toute la paroisse


Cette journée d’anniversaire de consécration à la Vierge ouvre trois mois de prière et de rencontres autour de la Vierge Marie et en particulier autour des quatre statues de Marie, appelées "vierges pèlerines".

Jusqu’au 8 décembre prochain, quatre statues de Marie circulent de maisons en maisons, de clochers en clochers et d’écoles en écoles.

Dans plusieurs églises de la paroisse où la messe n’est pas célébrée souvent, des temps de prière mariale sont ainsi organisés à l’occasion du passage de la statue de la "vierge pèlerine". Un petit livret accompagne la statue avec des éléments très concrets pour organiser des temps de prière différents en fonction des situations. A Pruillé, la "vierge pèlerine" a permis de rassembler 25 personnes dans l’église.


"Ces moments vécus dans les relais autour de la prière sont une fierté pour les paroissiens", se réjouit le père de Salvert. "Ces temps autour de Marie entraînent des discussions sur la foi avec un public large. Un jeune de vingt ans est venu demander la confirmation. Oui, je crois que cette proposition des "vierges pèlerines" est profondément missionnaire."

"Les mouvements présents sur la paroisse ont aussi intégré un temps de prière mariale dans l’une ou l’autre de leurs rencontres", précise Joëlle Haurillon qui coordonne l’organisation des "vierges pèlerines".

Joëlle est également surprise de l’excellent accueil fait à la statue de Marie dans les écoles et collège catholiques de la paroisse : "une école nous a même demandé de garder la statue une semaine de plus, car Marie avait touché les enfants ! Un temps de prière a aussi été proposé par l’équipe enseignante aux parents d’élèves".

"La Vierge nous aide à faire l’unité dans notre paroisse et apporte des grâces à des familles", sourit Joëlle pour conclure.


Aller plus loin :
Paroisse Saint-Martin-en-Longuenée