Scouts : toujours prêts à relever les défis... à la maison !

Du scoutisme confiné

Dans notre diocèse, nombreux sont les jeunes qui sont inscrits dans un mouvement de scoutisme ! Mais comment font-ils donc pour continuer à vivre le scoutisme alors qu’ils sont confinés ? [1]
Laissons la parole à deux mouvements : les Scouts Unitaires de France (SUF), et les Scouts et Guides de France (SGDF).

Chez les Scouts Unitaires de France : "le devoir du scout commence à la maison"


Des défis ont été lancés, par les chefs et cheftaines, à tous les louveteaux, jeannettes, guides, éclaireurs, guides-aînées et routiers pour continuer à vivre le scoutisme autrement.

Les Scouts Unitaires de France (SUF) sont, comme tout le monde, confinés. Mais, ils demeurent très actifs car « le devoir du scout commence à la maison » !

Il y a une gamme de défis variée en fonction de la tranche d’âge du jeune et de la thématique développée.

Quelques exemples d’activités scoutes confinées :
> fabriquer son propre papier
> confectionner une tente « fait maison »
> écrire une lettre à un résident d’EHPAD
> jouer le rôle « d’ange gardien » d’un autre jeune de son groupe (que l’on a pas choisi) en prenant de ses nouvelles régulièrement
> confectionner un plan du camp d’été prochain en allumettes ou en pâte à modeler


> prendre des nouvelles de son aumônier
> se porter volontaire pour la réserve civique ou sanitaire pour les plus âgés
> tout simplement participer aux tâches ménagères


Bref, le scoutisme ne s’est jamais arrêté : tout reste à inventer…

Contact :
Benjamin et Isabelle DUBOURG, Délégués Régionaux SUF.
Pour les contacter : Courriel

Chez les Scouts et Guides de France : de nombreux défis à relever

Marie est cheftaine Louveteaux-Jeannettes, groupe Angers - Rives de Maine. Son défi pour ses jeunes : trouver des défis pour faire vivre le scoutisme à la maison !

Comment faire vivre le scoutisme chez nos jeunes mais aussi chez nous, les chefs, pendant ce temps de confinement ?

Les défis à relever sont nombreux en cette période : vivre avec sa famille 24h/24, ne plus voir ses amis qu’en vidéo, être optimiste malgré une actualité pesante… Mais chez les scouts, nous en avons trouvés bien d’autres.

Dans notre groupe, nous avons même organisé un grand concours de défis entre les différentes unités. Cela permet aux jeunes de s’occuper et nous pouvons ainsi avoir régulièrement de leurs nouvelles par échange de mails ! On adore regarder les photos et vidéos que nous recevons presque quotidiennement !

De plus, avec notre maîtrise, nous gardons le contact avec nos Louveteaux et Jeannettes en préparant et en leur envoyant chaque semaine un petit magazine regroupant des photos, des jeux, des BD, des expériences et des recettes à tester.

Bien loin des week-ends sous la tente et grands jeux en extérieurs, nous essayons malgré tout de faire vivre le scoutisme à la maison !

Sloan a 11 ans, il est louveteau du groupe Angers -Rives de Maine. Pendant le confinement, il n’oublie pas la Loi des Louveteaux et Jeannettes et il l’applique :


Je suis dynamique  : je fais du sport presque tous les jours avec mon grand-père et ma tante sur Skype et c’est très physique.
Je suis curieux de Dieu : j’ai fait une croix en bois avec un brelage pour encourager les soignants.
Je suis sensible : je m’occupe de mon petit frère de 6 mois, je lui donne à manger, je le console quand il pleure et je joue avec lui.
Je suis débrouillard : je prépare à manger, j’ai fait des crêpes tout seul pour ma famille.
Je suis sincère  : je donne mon avis pendant les conseils de famille. Ça nous permet de nous organiser, de trouver des solutions, et aussi de dire les besoins de chacun.
Je suis solidaire : j’apporte du pain que mes parents achètent à notre voisine qui est trop âgée pour sortir et tous les soirs à 20h, j’applaudis à la fenêtre pour encourager les soignants.

J’envoie souvent des photos à mes chefs et je participe aux défis qu’ils nous proposent. Par exemple, j’ai dormi une nuit sous la tente dans le jardin de mon immeuble.


A la fin du confinement, la chose que j’ai le plus envie de faire, c’est une grande fête avec tous mes copains.

Contact, Scouts et Guides de France :
Marie ESNAULT et Sophie JOTTREAU , Responsables du pôle pédagogique - territoire Anjou-Maine.
Pour les contacter : Courriel

[1Les trois principaux mouvements de scoutisme catholique présents en Anjou ont basés sur une même méthode la loi et la promesse, l’éducation par l’action, le système d’équipes, le cadre symbolique, la nature, la progression personnelle et la relation éducative. Cette méthode fait de chaque mouvement, une véritable école de vie, qui permet aux jeunes, au fur et à mesure de leur progression, de grandir et de devenir des femmes et des hommes heureux et artisans de paix !