SDF, personnes isolées : les paroisses proches de chacun

Ce temps de confinement est un temps d’isolement pour les plus fragiles. La solidarité est donc plus que jamais nécessaire et les initiatives en ce sens se multiplient dans les paroisses. Petit détour par St-Laurent-de-la-Plaine et le secteur de Gennes-Les Rosiers...

La Nouvelle-Alliance-en-Loire-et-Mauges : ne pas oublier les sans-domicile fixe

Depuis 25 ans, un accueil temporaire est proposé à Saint-Laurent-de-la-Plaine pour les personnes sans domicile fixe, un lieu où elles peuvent se reposer pendant quelques jours. Le 16 mars, un homme de 60 ans s’y est présenté. « Normalement, le temps d’hébergement ne doit pas dépasser trois jours et trois nuits, explique Renée Roullier, bénévole dans l’équipe d’accueil. Mais au regard de la situation actuelle, les services d’urgence nous ont demandé de prolonger l’accueil de ce monsieur de façon indéterminée. Nous avons évidemment accepté ! »

Depuis le début du confinement, Bernard, d’origine allemande, est donc installé dans le local. Les équipes de bénévoles se relaient tous les quinze jours pour lui fournir de la nourriture, des produits ménagers, s’occuper de laver son linge et bien sûr, lui apporter des liens fraternels. Tout en respectant les consignes de sécurité sanitaires.

Bernard a profité de ce séjour imposé pour repeindre la porte du local

En échange, Bernard effectue de petits travaux d’aménagement dans le local. Il a déjà repeint la porte et poursuit des travaux de rafraîchissement à l’intérieur. Une façon pour lui de remercier en se rendant utile, car confiné dans un petit local, il peine à trouver de quoi s’occuper. Outre les bénévoles qui viennent régulièrement lui rendre visite, il a noué des relations avec son voisinage. Autant de petites choses qui lui permettent de garder le moral, en attendant de pouvoir reprendre la route.

Paroisse Saint-Maur-en-Loire-et-Vallée : pour ceux qui n’ont pas Internet

Tout le monde n’a pas la chance d’avoir une connexion internet à sa disposition. Les paroissiens de Saint-Maur-en-Loir-et-Vallée se sont donc préoccupés des personnes pour lesquelles le seul moyen de communication est le téléphone.

Lors du temps de prière le dimanche matin, ils téléphonent à tous ceux qui n’ont pas internet, afin qu’elles puissent entendre les lectures, les commentaires, les prières et les chants. Des cartes de Pâques leur ont également été envoyées.

Cartes et feuilles dominicales sont disponibles dans les églises restées ouvertes, en particulier à Gennes et aux Rosiers.

Dans les communes de Grézillé et Chemellier, le choix a été fait d’appeler les personnes "déconnectées" afin de les inciter à réciter un chapelet par jour et à regarder la messe diffusée sur France 2 chaque dimanche.

« Évidemment, cette invitation à la prière ne peut se faire qu’avec ceux qui ont déjà un lien avec l’Eglise », remarque l’une des initiatrices de cette "chaîne". « Mais ne serait-ce que pour ceux-là, il est vraiment de notre devoir de chrétien de tendre cette petite perche pour rejoindre les gens là où ils en sont. »