Sourds et malentendants : l’aumônerie fête son saint patron !

L’aumônerie diocésaine des sourds et malentendants a célébré son saint patron lors d’une messe à l’église Sainte-Thérèse d’Angers le dimanche 19 janvier dernier. L’occasion d’un zoom sur cette aumônerie qui accompagne les personnes sourdes et malentendantes dans leur chemin de foi...

Quel est le rôle et la mission de l’Équipe Diocésaine d’Animation Pastorale pour les Sourds et malentendants (EDAPS) ?

Notre équipe est composée d’un prêtre, le P. Joseph Gohier, de trois personnes sourdes, d’une personne malentendante, de deux mamans d’adultes sourds, d’une ancienne catéchiste des sourds et d’une ancienne professionnelle des sourds.

Notre rôle est d’accompagner les personnes sourdes dans leurs demandes, de leur permettre de se rencontrer et d’avancer ensemble dans leur vie de chrétien. : préparation des sacrements, célébrations...

Que viennent chercher les personnes sourdes et malentendantes qui sont impliquées dans l’aumônerie ?

Pour Claire, l’aumônerie est comme "une communauté où les sourds peuvent se comprendre". De son côté, Elisabeth "veux témoigner que la parole du Seigneur est adressée à tous, les sourds ont droit à la Parole et à la parole dans l’Église".

Sylvie a fait le choix de faire partie de l’aumônerie "pour être auprès des personnes sourdes qui sont dans le besoin."

Un autre participant insiste sur le lien avec l’ensemble des paroissiens : "les paroissiens entendants viennent nous remercier après la messe parce que c’était simple, clair et que tout le monde comprend. Ils disent aussi que les gestes sont beaux et que cela aide tout le monde à prier".

Pourquoi fêter la Saint François de Sales ? Qu’est ce que cela signifie pour vous ?

L’aumônerie des sourds et malentendants célèbre tous les ans Saint François de Sales. Il est en effet le saint patron des sourds parce qu’il a pris sous sa protection pendant 17 ans (jusqu’à sa mort) le sourd Martin, et l’a lui-même patiemment enseigné et catéchisé.
Le fêter est une longue tradition dans le monde des sourds.

Nous nous retrouvons à l’église Sainte-Thérèse à Angers (paroisse Saint-Lazare-Saint-Nicolas) dans la Doutre. Historiquement, c’est dans ce quartier qu’est née l’école des "sourds-muets", fondée il y a deux siècles par une jeune femme angevine, Charlotte Blouin. L’Institut existe toujours, dans le même quartier, et reçoit des jeunes de tout le département.

Quels sont vos projets pour l’année 2020 qui commence ?

  • Dimanche 15 mars, messe à Laval avec les personnes sourdes du 49 et 53.
  • Dimanche 5 avril messe des Rameaux à l’église St Louis à Cholet à 11h
  • Dimanche 21 juin, rencontre régionale à Châteaubriant ( 44 – 49 -35 )

Plus d’informations :
Consulter les pages Web de l’aumônerie des sourds du diocèse d’Angers