Un nouveau curé accueilli à Saint-Joseph (Angers)

Dimanche 23 septembre, la paroisse Saint-Joseph, d’Angers, a accueilli son nouveau curé, le père Régis Bompérin, en présence du père Pascal Batardière, vicaire général et de Roch Brancour, adjoint au maire de la ville. Une célébration au cours de laquelle ont été rappelées les trois fonctions essentielles du curé : guider, enseigner, sanctifier.

Le mois de septembre dans l’Eglise est le mois de l’accueil des nouvelles personnes (prêtres, diacres, laïcs) nommées ou missionnées. Comme dans d’autres paroisses du diocèse, les nouveaux curés sont installés à cette période, soit par l’évêque, soit par son représentant ; un moment important pour la vie paroissiale.

C’est le cas pour la paroisse Saint-Joseph (Angers Centre) et pour son nouveau curé le père Bompérin nommé avant l’été. La célébration a commencé aux portes grandes ouvertes de l’église, le dimanche 23 septembre 2018. Le vicaire général, représentant de l’évêque, a lu la nomination officielle de Régis Bompérin.

Au nom du maire d’Angers, Roch Brancour a ensuite remis à ce dernier les clés de l’église. Un geste symbolique, soulignant d’une part que la ville, propriétaire du bâtiment, accepte qu’il soit mis à la disposition du nouveau curé, et que d’autre part ce dernier reçoit une mission de gouvernement.

Autre moment fort : avant la proclamation de l’Evangile, le père Batardière a remis l’Evangéliaire à Régis Bompérin, rappelant ainsi sa mission d’annonce de la Parole.

Dans son homélie, le vicaire général a rappelé trois fondements essentiels de la mission de tout disciple du Christ : la foi, qui exige de « combattre le mal par les armes de l’amour et de la vérité » ; le service, ce qui signifie « choisir de se faire le serviteur de tous » ; et l’accueil, c’est-à-dire « une grande attention à tous et à toutes les demandes ». Une triple exigence pour le pasteur, mais également pour tous ceux qui, engagés dans les services paroissiaux, l’aident dans sa mission.

Après l’homélie, le nouveau curé a été invité à renouveler les promesses de l’ordination.

Puis les paroissiens ont apporté en procession différents objets, symboles de la mission de sanctification du curé : le saint-chrême, l’huile des catéchumènes, l’huile des malades, l’eau baptismale, l’étole violette, signe du sacrement de réconciliation, et les clés du tabernacle, symboles du sacrement de l’eucharistie.

A la fin de la célébration, le père Régis Bompérin s’est adressé aux paroissiens, souhaitant particulièrement la bienvenue à tous ceux qui, comme lui, arrivent dans la paroisse.

Plus D’informations
Adresse : Paroisse Saint-Joseph

Crédits photos : Wojtek Buss, tous droits réservés