Une recette du bonheur : le carnet des gratitudes


Ingrédients :

  • Un petit carnet ou un grand cahier suivant votre optimisme
  • Un joli crayon qui écrit bien et qui glisse sur le papier en faisant un petit bruit

Mise en œuvre : s’assoir au calme à son bureau, à sa table de cuisine et….

Et c’est là que tout commence vraiment : à l’heure où nous n’entendons parler, ou nous ne parlons que de virus, de maladie, de solitude, de souffrance, tournons-nous vers la Lumière.

Pour nous aider à la deviner à travers les nuages de notre quotidien, inscrivons sur un carnet, toutes les grâces reçues du Seigneur. Faisons l’effort de voir ce qui est bon et que nous ne voyons plus, trop pris par les difficultés du moment ou le confort qui était le nôtre avant cette crise.

Obligeons nous chaque matin à noter 2 ou 3 petits bonheurs : la chaleur timide du soleil, le chant des oiseaux (que nous réentendons grâce à l’absence de voitures), un bon café qui fume dans la tasse, l’appel téléphonique qu’on va donner ou recevoir, le rire du petit fils de la voisine, etc...

Et puis le soir, quand l’isolement pèse trop, quand le confinement à plusieurs nous a agacé, relire ce que nous avons écrit le matin : "les pendules seront remises à l’heure" et c’est dans la gratitude que nous nous endormirons.

Recette à consommer sans modération !