Une retraite paroissiale à Saumur

Pendant l’Avent, la paroisse Bienheureux-Charles-de-Foucauld (Saumur) en lien avec l’aumônerie militaire a vécu une retraite en proposant temps de prière, conférences et accompagnements spirituels. Une façon de se préparer à Noël et de concrétiser la décision 36 des Orientations Missionnaires du diocèse d’Angers : "Le projet missionnaire peut mettre en œuvre des temps forts, comme l’organisation d’une semaine d’évangélisation".


Pendant une semaine, 80 paroissiens se sont mis à l’école des saints du Carmel pour enraciner leur vocation baptismale de missionnaire. Au programme : des catéchèses données par deux frères Carmes, des temps d’accompagnement personnel et de prière.

Cette semaine a été voulue pour aider les paroissiens à puiser à la source vivifiante de l’amour de Dieu la force de témoigner dans leur environnement proche de la tendresse divine.

Vivre l’élan missionnaire de façon concrète

Cette semaine a aussi accompagné et enraciné dans la prière l’élan missionnaire de paroissiens engagés dans quatre matinées de mission sur le parvis de l’église Saint-Pierre.

En effet, chaque samedi de décembre, plusieurs personnes de la paroisse ont tenu un stand sur le marché de Noël. Une façon d’être visible par tous, en proposant des objets confectionnés par des paroissiens, une animation par le chant, un atelier bois.

À cette occasion, les paroissiens ont accueilli de nombreux visiteurs, ils ont partagé leur foi, et invité tous ceux qui le voulaient à les accompagner vers la crèche de l’église. Des flyers paroissiaux indiquant les horaires et lieux de célébration de Noël ont été distribués comme autant d’invitations à s’unir à eux dans la prière.

Découvrir l’oraison


"Consacrer du temps à Dieu, cela dépend de nous", témoigne une paroissienne.

Plusieurs paroissiens ont découvert et pratiqué l’oraison durant le temps de la retraite. Comment se rendre présent à Celui qui est présent en nous de façon continue ? Par la plus belle réponse de l’homme à ce don qui lui est fait : la prière.

Ils ont appris à prier avec des paroles marquantes de l’Evangile et de plusieurs figures de la spiritualité carmélitaine :

  • "Dieu nous cherche avec infiniment plus d’ardeur que nous le cherchons nous-mêmes. Dans le tréfonds de l’âme" (saint Jean de la Croix).
  • "Le jardin perdu d’Eden, Dieu nous le rend par le don de son Esprit-Saint, de sa grâce. Ce jardin est à chercher en nous-mêmes. Dans le ciel de notre cœur profond, Dieu nous attend. Source qui seule peut nous désaltérer" (sainte Thérèse d’Avila).
  • "Un échange réel. Dieu fait de chacun de nous son enfant. Une étreinte filiale, en ces régions où Dieu se donne" (bienheureux père Marie-Eugène de l’Enfant-Jésus).
  • "Quand tu pries, retire-toi dans ta pièce la plus retirée, ferme la porte, et prie ton Père qui est présent dans le secret" (Matthieu, 6,6)... Un appel à découvrir la richesse de sa vie intérieure, et, dans le silence, à faire l’expérience vivante de Dieu en nous.
  • "En dehors de moi, vous ne pouvez rien faire" (Jean, 15, 5) : les paroissiens ont appris à se laisser faire par Dieu dans la prière avec Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus. À prendre l’ascenseur de la confiance dans les bras de Dieu qui nous porte jusqu’à lui.

En découvrant les bienfaits de l’oraison, les paroissiens se sont mis dans les pas du Bienheureux Charles de Foucauld, dont l’apostolat était un “rayonnement de présence”.


Plus D’informations
Contact : Paroisse Bienheureux-Charles-de-Foucauld
Téléphone : 02 41 51 31 59