Une tapisserie créée par les paroissiens de Sainte-Marie-de-la-Croix

Initiative en paroisse


Les paroissiens de Sainte-Marie-de-la-Croix à Angers, membres de la commission "Talent", ont uni leur volonté et leur créativité pour réaliser une tapisserie haute en couleurs qui a vu le jour l’an dernier. Véritable « vitrail de tissus », cette œuvre collective exprime quelque chose de la beauté de Dieu...

Cette fresque très colorée, est composée de sept tableaux qui reprennent les temps forts d’avant Carême ainsi que la marche vers Pâques et la joie de la Résurrection. On y voit les hommes porter les chaines de leur vie, de la maladie, de la solitude, du péché et marcher progressivement à travers un chemin, un champ de blé, de l’eau, quelques collines, vers la croix salvatrice...

Créer une dynamique paroissiale

La réalisation de la fresque était pour le père Christian Alain, curé de la Paroisse et les membres de l’équipe d’animation paroissiale (EAP), une manière de montrer la Beauté de la Création, à travers tous les dons que le Seigneur nous fait : la musique, la nature, le dessin, le Vivre Ensemble, etc…et aussi créer une dynamique paroissiale.

C’est ainsi qu’est née "l’équipe Talents", commission composée de 12 personnes qui ont réfléchi et œuvré pour la réalisation de cette tapisserie. Il aura fallu un an avant de débuter le travail de confection à proprement parler.

Par la suite, six personnes ont tissé. Elles ont été accompagnées de jeunes de l’Action Catholique des Enfants (ACE), des enfants du catéchisme ainsi que des collégiens de l’aumônerie du collège La Barre.
Mais en regardant le travail terminé, on ne peut douter que l’Esprit Saint guidait leur mains et accompagnait cette belle démarche empreinte de profonde et vraie spiritualité !


Un don, des dons, le don de soi...

Pour réaliser ce travail, un appel au don de tissu a été fait auprès des paroissiens. Chacun a donc pu participer à ce projet, ne serait-ce qu’en apportant une chute de tissu ou une nappe oubliée. Cette démarche économique et écologique a porté ses fruits : les liciers (tisseurs) ont largement reçu ce dont ils avaient besoin.

Pour que ce projet voit le jour, il a fallu que chacun se dépossède de lui-même, que chacun accepte que ce ne soit pas son "œuvre", mais l’œuvre de tous.

Aujourd’hui, un an après la fin du travail, chacun se sent responsable de cette oeuvre et les paroissiens se sont véritablement appropriés la tapisserie, qu’ils aient ou non participé à sa réalisation, c’est une véritable fierté collective.

Ouvrir la paroisse sur l’extérieur

Afin que les personnes qui ne vont pas beaucoup à la messe puissent tout de même admirer la tapisserie, l’église ouvre ses portes tous les vendredis de 10h à 12h, jour de marché : deux personnes sont présentes pour accueillir ceux qui le souhaitent.

Plus D’informations