Virus, bouleversements sociaux et conversion spirituelle

Méditation du P. Jean-Marie Gautreau

Echanges sur l’écologie le 8 mai 2019 lors d’une journée diocésaine

Un virus invisible s’attaque au souffle de la vie et détruit les poumons. Il télescope le paradigme technico-financier qui faisait sentir ses effets dans toutes les dimensions de la vie humaine : exploitation, consommation, destruction des pans entiers de la nature pour un bonheur humain jamais satisfait.

Toute notre vie est bouleversée y compris dans nos relations. Il faut prendre ses distances avec l’autre, potentiellement dangereux et réciproquement.

Pourtant, l’arrêt inédit et brutal de l’activité humaine nous permet de respirer un air plus pur. Nous avons jardiné, pris le temps de prier en famille et plus longuement devant le Seigneur.

Avec le COVID-19, tout est lié : nous en prenons plus jamais la mesure. Cette crise sanitaire sans précédent est associée à une crise économique et sociale. Peut-être demain une crise politique peut surgir.

C’est l’heure également d’une conversion spirituelle. Le temps est venu de se poser, de se redire nos vraies valeurs communes, de chercher et de goûter la paix. Une paix avec soi-même, avec les autres, avec la Création, avec Dieu.

Avez-vous vu le film « Chrétiens Chlorophylles » sur France2, le dimanche 19 avril 2020 dans le cadre des émissions du Jour du Seigneur à 10h avec "Présence Protestante". Il parle du label Eglise Verte, propose de belles rencontres avec des moniales, des communautés chrétiennes engagées dans une conversion écologique avec joie et espérance. Un beau moment à voir en différé en ce temps de confinement.

Père Jean Marie Gautreau, prêtre
Délégué épiscopal au services Société et Cultures