Cyrille Avot, descendant de martyrs d’Avrillé : “nous avons un devoir de transmission”.


4 février 2024

| Actualités du diocèse | À la Une |

Dimanche 4 février, Mgr Delmas a présidé à la cathédrale d’Angers la messe commémorative de la béatification des martyrs d’Avrillé, déclarée en 1984 par le pape Jean-Paul II. Un évènement organisé par le diocèse d’Angers en lien avec l’Association des descendants des martyrs d’Avrillé (Adma) dont Cyrille Avot est le président. Témoignage.

Le portail en fer forgé qui donne sur la chapelle du Champs des Martyrs est toujours ouvert. Comme une invitation. Construit en 1852 après le massacre de 2000 chrétiens pendant la Révolution, l’édifice abrite des centaines d’ex voto, déposés par les fidèles qui, depuis, viennent s’y recueillir en silence ou remercier d’une grâce reçue. Entre 1793 et 1794, en pleine Terreur, ces milliers de martyrs (prêtres, religieux et laïcs), conduits enchaînés deux par deux depuis Angers, sont fusillés à Avrillé puis abandonnés dans une fosse commune dans un champ qui deviendra le “Champ des Martyrs”.

Ce lieu, Cyrille Avot, qui compte deux ailleules du côté de son père parmi les victimes, l’affectionne particulièrement. “Cela remonte désormais à neuf générations. Quand, étant enfant, nous faisions la prière en famille, on invoquait les saints patrons mais aussi notre arrière-grand-mère et arrière-grand-tante” se souvient ce père de famille de 42 ans, chef d’entreprise à Nantes. 

En 2022, il reprend les rênes de l’Association des descendants des martyrs d’Avrillé (Adma), créée en 1976. De nombreuses familles liées à l’ADMA ont pu assister à la béatification de 99 martyrs par le pape saint Jean-Paul II à Rome le 19 février 1984. Un évènement auquel ont assisté sa sœur et ses parents et dont la célébration du dimanche 4 février à Angers fera mémoire.

Dans l’association, on se sent investi d’une mission. Nous avons un devoir de transmission, afin de faire rayonner la mémoire des martyrs” confie-t-il. Le collectif regroupe environ 500 adhérents, issus de familles de descendants pour la plupart, mais aussi d’amis et proches. Son objectif est d’organiser des cérémonies commémoratives, mais aussi de participer à entretenir le site d’Avrillé. Par la prière, les demandes d’intercessions auprès des martyrs et les actions, l’association veille à faire entretenir le lieu, les tombes et chapelle dans un cadre de silence et de respect. 

Aujourd’hui, un groupe de laïcs assure une présence sur place et la messe paroissiale y est célébrée le dimanche soir. Parmi les projets de l’association, en lien avec le diocèse d’Angers, “contribuer à faire du Champs des Martyrs un lieu de pèlerinage, pour que tous puisse découvrir ce lieu de piété”. 

Retrouvez la table ronde qui a eu lieu lors de la célébration de cet anniversaire :